Vu à la télé

Lieux perdus lieux perdus Théâtre acoustique I

pour 4 chanteurs, orchestre de chambre, électronique et son « 3D » au casque

Pedro Garcia-Velasquez | Benjamin Lazar
Lieux Perdus est un théâtre sonore qui joue sur la puissance évocatrice des sons et de la musique pour faire surgir des lieux imaginaires. La composition musicale s'appuie sur une dramaturgie théâtrale pour inviter l’auditeur à créer une déambulation imaginaire dans le son et par le son. Une carte des lieux « visités » est distribuée en guise de programme; elle invite l'auditeur à une divagation jouant sur la frontière entre évocation de paysages et musique pure.

Chaque auditeur est muni d'un casque : Un son immersif 3D nous transporte au sein d’un territoire ancien, comme sorti d'un conte ou d'une histoire oubliés. Une église, un château en ruines, une plaine nocturne, une cour au matin qui possèdent leur propre musique.
Les musiciens jouent en direct, et leur son est « transporté » par des outils informatiques dans ces lieux, avec ses qualités de résonances (écho sur les murs, confinement, plein air) et ses perturbations(bruit de vent, bruit de pas, voix...).

Le voyage commence dans l’église. Elle est habitée au départ par la musique de Gabrieli, essence dont elle se vide progressivement. L'église venteuse laisse alors apparaître plus clairement ce qui subsiste à ses ruines, ce qui s’est transmuté et s’emplît des nouveaux sons.
Chaque auditeur donne corps aux lieux évoqués par le son avec son imaginaire : c’est une expérience intime qui se déroule en même temps dans le geste collectif du concert.

Afin de permettre un plus fort ancrage de ce « monde virtuel dans les casques », les musiciens sont au départ dans une autre salle. Les musiciens et le public se rejoignent vers le milieu de l’œuvre. L'écoute au casque subsiste encore un temps avant que le chef d'orchestre n'invite les auditeurs à l'ôter, et à se transporter ainsi dans le dernier lieu à visiter, l'endroit même où ils se trouvent.

Le monde virtuel des casques est en tension constante avec le monde physique : celui des musiciens et leur présence au plateau. L'auditeur-spectateur assiste à un dédoublement de réalités qui s’interpénètrent, fictives et matérielles, allouant à la présence scénique des dimensions magiques.


Lieux perdus est un spectacle vivant. L'installation Lieux perdus à Quimper utilise des enregistrements et des ambiances sonores du spectacle en faisant correspondre les Lieux perdus avec des lieux réels de la ville, afin d'exploiter des tensions et des résonnances entre monde physique et monde poétique virtuel.
Carte des Lieux Perdus

Équipe artistique :

auteurs
Pedro Garcia-Velasquez
Benjamin Lazar

cette pièce intègre des extraits de
Symphoniae Sacrae 1615 de Gabrieli


réalisation informatique
Augustin Muller

décors sonores
Pedro Garcia-Velasquez, Jean Marc-Lyzwa, Augustin Muller

mise en espace décors sonores
Jean Marc-Lyzwa

choix des motets de Gabrieli
Pedro Garcia-Velasquez, Maxime Pascal

conception dispositif projection sonore
Florent Derex

création lumière
Camille Mauplot

graphisme carte
Loïc Le Gall

Le Balcon - Éditions BabelScores Les musiciens
Production Le Balcon
Nous remercions chaleureusement la Fondation Singer-Polignac, la Muse en Circuit, le Conservatoire de Paris, l'Espace Jean-Legèndre de Compiègne, Sennheiser et le consortium Bili.